Loisirs pour les séniors

Combien de timbres faut-il pour se dire philatéliste ?

Philatéliste » : c’est le nom qu’on attribue aux personnes qui collectionnent des timbres-poste. Contrairement aux idées reçues, les collectionneurs de timbres ne sont pas bêtes. Ils ont juste une passion un peu différente, une passion qui les incitent à récupérer tous les timbres qu’ils voient et à acheter de nouveaux timbres pour en avoir beaucoup chez eux.
Certains philatélistes récupèrent même les vieux timbres des brocantes et des vides-greniers. Mais la question qui se pose est : combien de timbres faut-il exactement pour se dire philatéliste ?

L’envie de garder les timbres et d’en avoir plusieurs en sa possession

Une personne est dite philatéliste dès qu’il commence à réunir et à conserver quelques timbres au même endroit. En fait, c’est l’envie de garder les timbres et d’en avoir plusieurs en sa possession qui fait d’une personne un collectionneur de timbres.
Certains philatélistes commencent à collectionner des timbres dès l’âge de 7 ans. Ainsi, il n’a donc pas encore les moyens d’acheter de nouveaux timbres. Il ne fait que récupérer les timbres qu’ils trouvent dans les boîtes aux lettres, les greniers, …
D’autres philatélistes découvrent leur passion pour les timbres un peu plus tard. Du coup, ils peuvent donc commencer leur collection avec des paquets tout préparés. Ils n’hésitent pas à acheter des centaines de timbres auprès de marchands de timbres ou de boutiques spécialisées pour avoir une large variété et une quantité importante de timbres.

L’envie de collectionner des timbres neufs ou de vieux timbres

Il convient de noter que, de nos jours, il est même possible d’acheter des timbres de collection plus rares, des modèles qui ont été conçus spécialement pour les philatélistes. Mais les besoins des collectionneurs de timbres ne sont pas toujours les mêmes.
Certains préfèrent collectionner des timbres neufs fraîchement imprimés, tandis que d’autres trouvent les vieux timbres plus intéressants. Il y a également ceux qui optent pour les deux domaines en même donc en conservant tous les timbres-poste qu’ils trouvent.

Conclusion

En outre, il est donc difficile de définir le nombre minimum de timbres à collectionner pour devenir un véritable philatéliste. Du moment que l’individu commence à s’intéresser aux timbres, il peut déjà être considéré comme un philatéliste.
D’ailleurs, un débutant peut être comblé par un simple album comprenant une dizaine de belles pièces. Et un philatéliste aguerri possède au moins une centaine de timbres. En plus de sa collection, ce dernier peut également être enthousiasmé par l’étude détaillée d’un beau timbre ou par la recherche minutieuse de l’ultime pièce qui viendra compléter sa collection.

No Comments

    Leave a Reply