Santé forme

Le mois sans alcool, qui peut y participer ?

Le Dry January constitue un bon moyen de prendre du recul pour interroger sa consommation. Non seulement il permet de mettre le corps au repos pendant plusieurs jours, mais il est aussi efficace pour réguler sa consommation sur le long terme.
C’est une bonne résolution pour la nouvelle année qui vient tout juste de commencer. Puis, c’est aussi la meilleure solution pour améliorer la santé en général. Le Dry January est même idéal pour perdre du poids. Mais la question qui se pose est : qui peut y participer ?

Les buveurs excessifs

Le Dry January s’adresse principalement aux buveurs excessifs qui n’ont pas songé à contrôler leur consommation d’alcool pendant les fêtes de fin d’année. Pour ces consommateurs, Noël et réveillon de la Saint-Sylvestre riment avec journées 100% alcool. Ils boivent du matin jusqu’au soir sans se soucier des effets de l’alcool et ils n’hésitent pas à combiner bière, vin, whisky, …
En arrêtant de boire de l’alcool pendant le mois de janvier, ils peuvent retrouver leur forme et leur esprit. Ils vont se rendre compte des avantages de ne plus consommer de boissons alcooliques et ils peuvent être motivés à diminuer, voire même stopper totalement, leur consommation.

Les véritables alcooliques

Outre les buveurs excessifs, les véritables alcooliques peuvent aussi participer au Dry January. L’organisme de santé publique recommande de limiter la consommation d’alcool à 10 verres par semaine maximum ou 2 verres par jour. Ainsi, sont donc considérés comme alcooliques, tous les consommateurs qui dépassent ces repères de consommation.
Vu que l’alcool est la deuxième cause de mortalité en France, il est important d’encourager les grands buveurs d’alcool de relever le défi du mois sans alcool. Le Dry January peut effectivement leur être bénéfique, puisqu’il permet de corriger leur mauvaise habitude. La nouvelle gamme de vin sans alcool peut être aussi un moyen d’apprécier celui-ci en évitant les écueils.

Les jeunes et les personnes qui n’ont pas le droit de consommer de l’alcool

Les jeunes et les personnes qui ne peuvent pas consommer de l’alcool pour des raisons médicales peuvent aussi miser sur le Dry January. Il se peut justement que ces catégories de personnes soient tentées de boire de l’alcool pendant les fêtes de fin d’année et qu’elles aient peur que cela devienne une habitude.
Pour éviter que la situation ne s’aggrave, elles doivent passer un mois sans alcool. Cette solution reste efficace pour maîtriser la consommation d’alcool et pour ne pas devenir un véritable alcoolique. Après une période d’abstinence, ces personnes peuvent comprendre qu’elles n’ont pas besoin de boire pour s’amuser. Puis, elles peuvent aussi déceler les différents inconvénients de l’alcool.

No Comments

    Leave a Reply