Budget des retraités

Combien coûte un enterrement ?

Bien que la mort d’un être cher survienne à un moment inattendu, les membres de la famille désirent tous organiser une belle cérémonie. Ceci étant fait en guise de respect et pour rendre dignement hommage au défunt. Cependant, l’organisation des funérailles n’est pas aisée et les coûts peuvent être relativement onéreux. Vulnérable et triste, les proches ont dû mal à se focaliser sur l’enterrement et se retrouve avec une dépense finale exorbitante.

Les critères qui entrent en jeu pour le décompte final des obsèques

La préparation des funérailles est un défi difficile comportant d’innombrables contraintes. Même s’il paraît évident que vous souhaitez offrir le meilleur pour votre bien-aimé, il est important de délimiter le budget pour l’enterrement. Certes, il convient de suivre les derniers souhaits du défunt, mais il ne faut pas non plus se ruiner. Pour se faire, il est tout à fait envisageable de comparer les offres des différents prestataires funèbres.
Sinon, pour soutenir la famille dans cette épreuve tragique, voici quelques facteurs colossaux pour le coût des obsèques.

  • Le mode de sépulture: Ici, le choix revient à la famille en suivant toujours la volonté du mort. Cependant, pour certaines religions, il existe des prescriptions strictes à ce sujet. En outre, il s’agira d’une inhumation ou bien d’une incinération.
  • Le cercueil: Il est à noter que la réglementation en vigueur exige un cercueil de 22mm d’épaisseur munie d’une garniture étanche, accompagnée de quatre poignées et une plaque d’identification. Ces indications doivent être suivies à la lettre, mais les concepteurs ont déjà conscience de ces informations. En règle générale, les entreprises de pompe funèbre affichent un tarif de 250 à 2.000 euro.
  • La zone géographique: Ce détail final semble moindre, mais pourtant les tarifs sont variables en fonction de la région où va se dérouler les funérailles.

Des dépenses supplémentaires à prévoir

Les indications qui ont été mentionnées précédemment ne sont pas suffisantes pour définir le coût d’un enterrement. Ils constituent les démarches élémentaires, mais il reste encore un grand nombre de tâches.
La première phase inoubliable est le soin du corps du décédé. Une fois mort, le corps d’un être humain se décompose rapidement et dégage une odeur infecte. Toutefois, vu les nombreuses démarches à effectuer, il est quasi-impossible d’enterrer le défunt le jour même de sa mort. Or, il faudra entamer des soins pour la conservation du corps en état. Ceci reviendra environ dans les 50 à 550 euro.
Par ailleurs, le décès d’un proche nécessite aussi des démarches administratives. Pour cela, la famille devra se présenter auprès des autorités compétentes pour déclarer le décès à la mairie. Ainsi, ils sortiront un acte de décès. En addition à cela, il convient de soumettre une demande pour l’ouverture du caveau, un permis d’inhumation ou de crémation. Il faut aussi souligner qu’il y aura des taxes obligatoires pour l’inhumation ou l’incinération. Ceci est variable de 100 à 500 euro en fonction du secteur.
Pour la cérémonie, il y aura en plus le corbillard qui s’occupe du transport du cercueil. Les fleurs pour une décoration et en l’honneur de l’être aimé avec en surplus la pierre tombale.

En bref, le coût des funérailles est variable selon le type de cérémonie. Toutefois, pour une inhumation, le tarif peut aller de 2.250 à 7.000 euro selon la région et la prestation. Pour l’incinération, le cout est allégé avec un chiffre estimé entre 2.000 à 4.500 euro. Sinon, la souscription à une assurance obsèques sera d’une grande aide pour réduire les charges de la famille.

No Comments

    Leave a Reply