Prévoyance obsèques

Zoom sur l’organisation d’un enterrement

La mort, qui d’entre nous s’est déjà attardée sur ce sujet? Peu importe l’âge, nous avons tous à un moment donné envisagé cette possibilité. Bien qu’elle nous fasse réellement peur, nul ne peut y échapper. Donc, pour que tout se passe selon les désirs du défunt, il est envisageable d’organiser soi-même son enterrement. En effet, de son vivant, une personne peut prévoir à l’avance le détail du déroulement de la cérémonie de ses obsèques.

Les inévitables lors d’un enterrement

Un décès survient toujours au moment où l’on s’y attend le moins. Il est possible que la personne soit déjà malade depuis longtemps ou bien qu’elle soit en bonne santé. Peu importe le cas de figure, les proches sont toujours sous le choc d’apprendre que leur bien-aimé a quitté ce monde. Ainsi, pour limiter les fardeaux, beaucoup de personnes décident de prévoir son enterrement.
Fortement réputé, ce concept est encore mal vu. Cependant, il réduit les démarches que les proches doivent entreprendre quand le moment fatidique arrive.
Étant donné qu’il s’agit d’organiser son propre enterrement, il est possible de définir tous les termes des funérailles avant le jour J. Pour le choix du cercueil, les entreprises de pompe funèbre proposent une large gamme avec des matières différentes et des tarifs variables. Il est quand mieux d’adopter un cercueil à base de bois de chêne pour sa solidité et sa durabilité. Quant au cimetière et à la pierre tombale, la prise de décision dépend de la personne. Seulement, si le choix se porte vers un cimetière public, une pierre tombale est obligatoire. Ceci étant fait pour que le mort ne soit pas anonyme et afin d’inclure des citations affectives.
Concernant, l’avis de décès, les faire-parts peuvent être suffisants. Ils seront distribués aux proches. Sinon, le mieux est d’opter pour une parution dans la presse. L’information passe plus vite et la famille aura moins de travail à faire.

Le déroulement de la cérémonie

Assister à son enterrement est impossible et inimaginable. Pourtant en préparant soi-même ses obsèques, le défunt peut s’assurer du bon fonctionnement de la cérémonie ainsi que du respect de ses dernières volontés. Le corbillard pour le transport du corps en partant du domicile vers le cimetière, la messe, l’arrangement floral, les discours de dernier hommage, l’adieu avant la mise en terre… Ces points constituent la réussite des funérailles.
S’il est impossible de prévoir les discours que vont tenir les proches durant les obsèques, le reste peut s’organiser bien à l’avance. En effet, pour les veufs ou veuves et les héritiers, le dernier mot a une grande valeur. Ils tiennent à exprimer leur sentiment ou bien à partager un souvenir mémorable du décédé. Donc, même s’il est question de préparer soi-même son enterrement, évitez de décider qui va pouvoir parler ou non. Ils feront à leur guise.
Quant aux restes, il serait aisé d’écrire tout sur un papier pour que les membres de la famille y aient accès. Ils pourront suivre à la lettre les indications sans omettre des points cruciaux.

En somme, voyez au-delà du pensé qui suppose que l’organisation de son propre enterrement porte malheur. Utilisez ceci comme une opportunité de se rapprocher une dernière fois des proches. De plus, ayant tout prévu à l’avance, vous connaissez le cout de l’enterrement. Or, vous pouvez souscrire à une assurance obsèques pour le bien de la famille.

No Comments

    Leave a Reply